Aller à la rencontre des trésors du Mékong

Mékong

Grand fleuve d’Asie du Sud-Est, le Mékong fait vivre plus de 70 millions de personnes grâce à la pêche, la pisciculture et toutes sortes de productions maraîchères. Ce fleuve majeur inspire aussi le voyage, avec ses paysages mythiques où le pittoresque côtoie le sacré.

Où est le Mékong, fleuve mythique du Sud-Est asiatique

Le Mékong est l’un des plus grands fleuves d’Asie, sans doute le plus célèbre. Avec ses 4 350 km, il est le onzième plus long fleuve au monde. Son cours traverse six pays, depuis sa source située à 5 216 mètres d’altitude sur les hauts plateaux du Tibet, jusqu’à son embouchure au Vietnam, où il forme un vaste delta qui jette ses neuf bras dans la mer de Chine.

Les six pays du Mékong :

  • La Chine ;
  • La Birmanie ;
  • La Thaïlande ;
  • Le Laos ;
  • Le Cambodge ;
  • Le Vietnam.

Au fil de l’eau, le Mékong prend des formes variées, qui évoluent avec la géographie. En Chine, il est le « fleuve tumultueux », profondément encaissé dans les gorges du Yunnan. Entre la Birmanie, la Thaïlande et le Laos, dans la zone du Triangle d’or, il est connu comme « la mère des rivières ». Son cours se poursuit sur des portions bien souvent impraticables pour la navigation, notamment au niveau des chutes de Khone et des rapides de Sambor. Il se calme ensuite jusqu’à son delta, l’un des plus grands au monde.

Le Mékong, berceau de l’Empire khmer

Le fleuve Mékong nourrit aujourd’hui plus de 70 millions de personnes, qui vivent à son contact, sur ses berges, et dépendent directement de son humeur. Ses périodes de crue et décrue rythment le travail agricole, qui est tourné vers la riziculture et les pratiques maraîchères.

Tout au long de l’histoire, le Mékong a permis aux hommes de s’installer et de subsister malgré son arrière-pays sauvage voire hostile. Il a notamment été au cœur de l’Empire khmer, dont il subsiste aujourd’hui des vestiges, comme le site archéologique de Vat Phou à l’extrême sud du Laos, classé au patrimoine mondial de l’humanité.

Les trésors du Mékong

Mekong

Au Cambodge, les célèbres temples d’Angkor sont localisés au bord du Tonlé Sap, le grand lac d’eau douce qui sert de déversoir au Mékong en période de crue. Plus au nord, la ville de Luang Prabang est une merveille, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1995. Traversée par le Mékong, elle abrite des monastères et des temples bouddhistes qui lui donnent tout son cachet.

Ces sites archéologiques et historiques, trésors du Mékong, ne font pas la seule richesse touristique du fleuve. La découverte de la région se fait également au fil de l’eau, à la découverte des populations (plus d’une centaine d’ethnies sont représentées sur toute la longueur du Mékong), qui ont su conserver un mode de vie traditionnel. Le delta du Mékong, par exemple, qui accueille de plus en plus de touristes, offre le spectacle quotidien et surprenant que sont les marchés flottants.

Ces capitales et grandes villes installées le long du Mékong sont tout aussi incontournables :

  • Vientiane (Laos) ;
  • Phnom Penh (Cambodge) ;
  • Saigon ou Hô Chi Minh-Ville (Vietnam).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *