Les temples d’Angkor au Cambodge vont interdire les balades à dos d’éléphant

Au Cambodge, il ne faut pas manquer de visiter les vestiges du site d’Angkor. De nombreux touristes les visitent à dos d’éléphant, une pratique qui va être abolie pour protéger les animaux.

Les activités incontournables pour découvrir le Cambodge

Si les excursions à dos d’éléphant vont être interdites, le Cambodge reste une destination touristique de choix !

Phnom Penh et Sihanoukville

Phnom Penh est une véritable explosion de couleurs et de parfums. La capitale du Cambodge ne vous laissera sûrement pas indifférent. Plus au nord, autour du lac Tonlé Sap, vous pourrez explorer des villages authentiques du pays.

Sable blanc et mer transparente, les plages du littoral offrent des paysages idylliques pour se ressourcer. Envie de faire la fête ? Dirigez-vous vers Sihanoukville où vous trouverez restaurants et bars pour goûter à la vie nocturne cambodgienne.

Explorer la culture et le patrimoine à travers les temples

L’activité immanquable du Cambodge, c’est la visite des complexes architecturaux de l’ère khmère. Le site d’Angkor est le plus mémorable.

Beaucoup de touristes choisissent d’explorer les 400 km2 du site d’Angkor à dos d’éléphant, des balades pittoresques, mais qui cachent une grande maltraitance de ces animaux. Il y a pourtant de nombreuses curiosités à découvrir à pied !

Visiter le site d’Angkor, la merveille du Cambodge

Le vaste complexe d’Angkor prend place au cœur de la jungle cambodgienne. Entre le IXe et le XVe siècle, la dynastie khmère fait construire sur le site d’Angkor des temples majestueux et des structures hydrauliques (canaux, bassins) qui témoignent de la prospérité de l’empire. Après son déclin, le site d’Angkor est laissé à l’abandon et envahi par la végétation tropicale.

En 1992, le complexe est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et des mesures de conservation sont entreprises pour protéger ces précieux vestiges.

Voici trois temples incontournables à Angkor :

  • Angkor Vat : le temple le plus célèbre et le mieux conservé du complexe ;
  • Bayon : amusez-vous à compter ses 216 visages de Bouddha sculptés ;
  • Ta Prohm : impressionnant par ses pierres qui se mélangent aux racines d’arbres centenaires.

Vous aviez en tête de visiter Angkor à dos d’éléphant ? Cela va être interdit par le gouvernement d’ici 2020, en réponse à la mobilisation d’associations de défense animale.

Les balades à dos d’éléphant supprimées dans le complexe d’Angkor

Les promenades à dos d’éléphant cachent la maltraitance des animaux, banalisée par le tourisme. En 2016, le décès d’une éléphante transportant deux touristes a ému l’opinion. Morte d’épuisement, l’éléphante était exploitée à outrance, comme de nombreux pachydermes à Angkor. Les éléphants sont battus par leurs maîtres dans le but de les rendre dociles.

La mobilisation d’associations de protection animale a permis de mettre en lumière ces maltraitances et d’obtenir la cessation des activités touristiques utilisant des éléphants.

Supprimer les balades à dos d’éléphant permet d’imaginer un tourisme plus respectueux des animaux. Le groupe des 14 éléphants d’Angkor va d’ailleurs rejoindre un centre de conservation où les touristes pourront venir leur rendre visite, mais sans monter sur leur dos.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *